Tout d’abord le vocabulaire

Le Plan de Reprise d’Activité ou le Plan de Reprise Informatique permet de reprendre son activité en cas de sinistre, induisant un temps d’interruption de service, avant la bascule vers le secours. Le Plan de Continuité d’Activité (PCA) ou Plan de Continuité Informatique (PCI) permet une continuité transparente et automatique des services en cas de sinistre. Ainsi le PRA/PRI fait partie intégrante du PCA/PCI.

Quelle solution mettre en œuvre?

La première étape consiste à définir la criticité des applications afin d’identifier celles à mettre en PCA ou en PRA. Les notions de RTO (Recovery Time Objectif) correspondant à la durée maximale d’interruption acceptable et de RPO (Recovery Point Objectif) désigne la durée maximum d’enregistrement des données qu’il est acceptable de perdre vont être étudiées pour chaque application. A partir du résultat obtenu, la répartition des applications au sein du PRA ou du PCA s’organise. Toutes ses notions représentent au final des indicateurs « business » en fonction de la perte de la donnée ou du temps d’interruption du système d’information. L’objectif étant bien entendu de faire une bonne évaluation du coût de l’indisponibilité pour mettre en face la réponse appropriée.
 

 

Avec quelles implications?

Un PRA ou un PCA vont demander la mise en place de matérielles et de processus organisationnels:
  • La mise en place d’un lien télécom correctement dimensionné pour la réplication des données
  • Deux salles serveurs distincts
  • L’éligibilité des applications au PRA ou au PCA
  • Identifier les services indispensables à l’activité
  • Ordonnancer les services à redémarrer

Equipages peut vous accompagner dans la mise en place de la bonne solution par rapport à la criticité de votre métier et des applications associées.